Les ménisques :

Suture méniscale : Récupération de la mobilité en flexion

Le ménisque, qu’est-ce que c’est ? 

L’articulation du genou est formée à partir de trois os distincts, le fémur dans sa partie supérieure, le tibia dans sa partie inférieure, et la rotule située en avant du fémur et du tibia. A l’intérieur de l’articulation du genou, les os sont recouverts de cartilage, ce qui favorise le glissement des surfaces articulaires. Le contact entre les deux os principaux se fait via 2 compartiments, un interne et un externe. Dans chacun des compartiments, on retrouve un ménisque (2 par genoux), sorte d’amortisseur à l’intérieur du genou. Ils jouent également un rôle important dans la stabilisation du genou. Les ménisques ont globalement une forme de disque incomplets. C’est pourquoi vous entendrez parfois parler de corne antérieure ou postérieure. Forme de C pour le ménisque interne, et de O pour le ménisque externe.

Les ménisques (voir image ci-dessus) sont souvent touchées dans les mouvements d’entorse de genou. Les mouvements lésionnels types sont : plier le genou (flexion) associés à un mouvement de genou qui tourne (pivot).

Suite à une blessure (lésion) méniscale, les principaux symptômes sont une douleur à la flexion de genou en charge ou non, ainsi qu’une sensation de blocage du genou. 

Les lésions méniscales peuvent être de 2 origines :

  • Origine traumatique : lésion liée à un mécanisme spécifique, comme une chute à ski par exemple, parfois associé a des lésions ligamentaires, cartilagineuses ou osseuses. L’opération est souvent indiquée dans ce cas. S’en suit un traitement en physiothérapie post-opératoire.
  • Origine non-traumatique : lésion liée à une dégénération du ménisque, dans une situation où le genou présente une usure du cartilage (arthrose) précoce qui vient majorer le pincement articulaire dans le compartiment entre le fémur et le tibia (fémoro-tibial) concerné. L’opération est souvent moins indiquée dans ce cas, tandis qu’une prise en charge en physiothérapie est intéressante pour limiter la compression au sein de l’articulation.

La chirurgie

En cas de lésion méniscale se fait par “nettoyage de l’articulation” (arthroscopie), ce qui laisse généralement deux petites cicatrices sur la face avant du genou. Cette opération peut être de 2 types, selon la localisation de la lésion :

  • La suture méniscale : le ménisque atteint est “recousu”, dans le cas où la lésion se trouve sur la périphérie du ménisque, zone où celui-ci est vascularisé et où la cicatrisation post-suture est possible.
  • La résection méniscale : le bout du ménisque atteint est enlevé, dans le cas où la lésion se trouve sur la partie interne du ménisque, zone où celui-ci est peu vascularisé. La cicatrisation n’y est donc pas possible. Le tissu méniscale déchiré est alors retiré.

Selon le type d’opération, la mise en charge sur le membre concerné peut être limitée. En cas de suture méniscale, la mise en charge peut être réduite pendant les 6 premières semaines post-opératoires, de même que la mobilité, généralement limitée à 90° de flexion le temps de la prise de la suture. Le port d’une attelle est également souvent recommandée afin de limiter les mouvements de torsion dans le genou. En cas de résection (enlever) méniscale, l’appui total est autorisé immédiatement, sans cannes, sous couvert de n’avoir aucune boiterie à la marche.

Rééducation

Le début de la rééducation en physiothérapie se fait généralement dans la semaine suivant l’opération (dès le lendemain suite à une résection, 5 jours après pour une suture méniscale), à raison de 2 à 3 fois par semaine. Cette prise en charge est indispensable, et a plusieurs objectifs :

  • Récupération de la mobilité en flexion et extension de genou,
  • Rééducation à la marche sans boiterie,
  • Renforcement musculaire afin de limiter les différences de force entre les deux membres inférieurs et les compensations associées,
  • Travail de l’équilibre et de la proprioception afin de limiter l’instabilité du genou suite à l’accident,
  • Exercices spécifiques en lien avec l’activité physique du patient concerné.

Les centres de physiothérapie du groupe sPhysical sont spécialisés dans la prise en charge de pathologies qui touchent les blessures, ainsi que tout ce qui concerne les problèmes des os et de l’appareil locomoteur (orthopédiques et traumatologiques). Dont les lésions méniscales font parties. Les physiothérapeutes réaliserons avec vous dès votre premier traitement un bilan. Dans le but d’établir ensemble des objectifs concernant votre rééducation et la reprise de vos activités de la vie journalière ainsi que vos activités physiques personnelles.


SOURCES : 

https://www.revmed.ch/RMS/2011/RMS-304/Sauvegarde-du-menisque

https://www.medicol.ch/med/index.php/fr/maladies/lesion-des-menisques

https://www.chuv.ch/fr/otr/otr-home/patients-et-familles/specialites-et-pathologies/chirurgie-reconstructrice-du-genou/ce-que-nous-faisons/les-lesions-des-menisques/

https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-525/Prise-en-charge-actuelle-des-lesions-meniscales-chez-l-athlete

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Scroll to top