Sphysical et l’accueil des stagiaires d’HESAV en physiothérapie

Sphysical accueille des stagiaires d’HESAV (Haute Ecole de santé Vaud) en physiothérapie, afin de parfaire leurs connaissances sur le terrain, et orienter leur avenir professionnel en termes de spécialisations. C’est pourquoi, durant 2 mois, Sarah, en 2ème année de physiothérapie, a rejoint notre équipe dans le cadre de son cursus professionnel. Ainsi, elle a été encadrée par Lauriane, non seulement physiothérapeute chez Sphysical, mais également praticienne formatrice (PF) pour les stagiaires.

Nous avons posé quelques questions à Sarah sur son expérience chez nous :


Sarah, tout d’abord, pourquoi la physiothérapie ?

  • J’ai choisi la physiothérapie car je voulais apprendre un métier dans le domaine de la santé, mais plutôt axé sur les aspects de rééducation après une blessure, un accident ou autre. Je trouve particulièrement intéressant de pouvoir aider une personne à retrouver ses pleines capacités après une blessure, que ce soit en lien avec son sport, son travail ou ses activités quotidiennes.

Comment vois-tu le fait d’avoir des stages pratiques au sein de différents cabinets ou hôpitaux durant ta formation ?

  • Je pense qu’il est essentiel de pouvoir se former dans différentes structures de soins, que ce soit en hôpital, en EMS ou en cabinet. Je pense qu’il est aussi qu’il est intéressant de pouvoir se former dans les différents domaines de la physiothérapie, que ce soit par exemple en orthopédie, en neurologie ou en physiothérapie respiratoire. Cela nous permet d’abord d’enrichir nos connaissances et d’avoir une formation la plus complète possible, et ensuite de choisir une spécialisation dans le domaine de la physiothérapie.

Comment as-tu vécu globalement l’expérience Sphysical ?

  • C’était une très bonne expérience, qui me sera utile tant pour la suite de mes études que pour mon avenir professionnel. L’équipe de Sphysical permet de coupler une prise en charge optimale des patients et un bon accueil des stagiaires. Les places de stage en cabinet sont assez rares, c’est pourquoi il faut en profiter au maximum.

As-tu été bien encadrée et soutenue par l’équipe et ta PF selon tes besoins ?

  • Oui, j’ai reçu un très bon accueil de toute l’équipe. Ma PF a passé beaucoup de temps ave moi afin de m’aider à améliorer ma prise en charge des patients, et je la remercie pour le temps accordé en plus de ses propres patients. Le fait d’avoir pu suivre d’autres physiothérapeutes m’a permis de découvrir différentes manières de traiter les patients et d’élargir mes connaissances.

Que retiens-tu de marquant autant positivement que négativement au sein de l’entreprise?

  • Le point positif le plus important était sans doute le fait de pouvoir prendre en charge un maximum de patients de manière autonome, ce qui n’est pas toujours le cas au cours de notre formation. J’ai également eu l’opportunité de suivre un cours de Pilates au sport center à Echallens et de voir des patients au centre de réhatlétisation de Chavornay. Enfin, j’ai également pu suivre un physiothérapeutes neurologie de SwissRehabilitation lors de visites à domicile. Ces différentes expériences m’ont permises d’élargir encore plus le champs de mes connaissances.

Est-ce que tu as pu améliorer tes connaissances et tes acquis pour ta future profession ?

  • Oui, ce stage a été très formateur puisque j’ai pu mettre en pratique les connaissances déjà acquises et en apprendre de nouvelles. La pratique sur le terrain est très différente des cours donnés à l’école, c’est pourquoi les stages sont essentiels à l’apprentissage de la profession.

Le stage t’a-t-il aidé à choisir dans quel environnement professionnel tu aimerais travailler par la suite (cabinet ou hôpital) ?

  • J’avais déjà envie de travailler en cabinet avant de débuter le stage chez Sphysical, et cela m’a encore plus confortée dans cette idée car le stage s’est révélé être très complet et varié. De plus, le cabinet offre de nombreux outils de traitement intéressants (machines de fitness, tapis de course, etc.), ce qui est un plus pour les patients.

Les différences sont-elles marquantes entre les deux (cabinet vs hôpital) ? Si oui, lesquelles ?

  • Les deux structures sont très différentes et très complémentaires dans la prise en charge des patients. Pour ne prendre qu’un exemple, je dirais qu’en hôpital nous travaillons plutôt avec des patients en post-opératoire (par exemple après la pose d’une prothèse), tandis qu’en cabinet nous voyons les patients sur le long terme, parfois pendant plusieurs mois. Les deux sont très intéressants et toujours axés sur la rééducation du patient, mais la prise en charge est différente.

Pour finir, recommanderais-tu aux apprentis physiothérapeute de venir faire leurs armes chez Sphysical? Si oui, pourquoi?

  • Je recommanderais sans hésiter au étudiants de venir faire un stage chez Sphysical, d’autant plus s’ils sont intéressés par la physiothérapie en cabinet. L’équipe Sphysical est compétente et professionnelle, et le cadre est adéquat pour apprendre un maximum de choses dans les meilleures conditions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Scroll to top