L’hernie discale en physiothérapie

L’hernie discale, qu’est-ce que c’est ?

L’hernie discale est une saillie du noyau fibro gélatineux d’un disque intervertébral. Celle-ci peut engendrer une compression nerveuse (en arrière ou sur le côté) de la vertèbre concernée, créant une sciatalgie, cruralgie si celle-ci se localise principalement au niveau lombaire ou plus rarement une névralgie cervico-brachiale au niveau cervical.

Cette lésion est fréquemment rencontrée autour de la quarantaine d’année, et plus souvent chez l’homme que la femme, elle peut se révéler asymptomatique, douloureuse ou problématique pour certains.

Mécanisme

La colonne vertébrale est composée de 24 vertèbres dont 7 vertèbres cervicales, 12 thoraciques et 5 lombaires. Entre chaque vertèbre se localise un disque intervertébral. Celui-ci est formé d’un noyau gélatineux plus solide (rôle d’amortisseur) entouré d’un anneau fibreux permettant le mouvement de la colonne vertébrale.

En effet, cette anneau peut, avec les années, avec l’usure, les microtraumatismes répétés, une éventuelle inflammation, une maladie ou une malformation, céder sous l’effet de diverses pressions (port de charges lourdes, surpoids, position penchée en avant), et laisser ainsi passer une partie de l’anneau à l’extérieur. Une compression de racines nerveuses peut ainsi survenir et engendrer une douleur sur le territoire touché (ex: nerf sciatique →  douleur à l’arrière du membre inférieur).

Attention, une douleur intense peut aussi être la cause d’une autre problématique (claquage musculaire, …). Un rendez-vous médical est alors indiqué pour poser un diagnostic et proposer un traitement adéquat. 

Manifestations 

Au niveau lombaire:

  • Douleur vive sur la trajectoire concernée (ex: nerf sciatique→ douleurs à l’arrière de la cuisse)
  • Soulagement en position couchée en chien de fusil 
  • Restriction de la mobilité 
  • Diminution de la sensibilité
  • Fourmillement 

Évolution et traitement 

Pour la majorité des cas, les douleurs causées par une hernie discale, disparaissent en quelques semaines avec l’aide d’antalgiques, anti inflammatoires prescrits par un médecin. 

Dans 50% des cas, l’hernie discale disparaît totalement en moins de 6 mois. Des traitements conservateurs, tels que la physiothérapie, sont vivement conseillés pour soulager les symptômes avec différentes thérapies manuelles, donner des stratégies de positions et d’exercices à but antalgique et dans un second temps, commencer la rééducation du mouvement et renforcer les zones concernées.

Néanmoins, si la douleur est maintenue dans le temps ou qu’il y a aggravation des symptômes (augmentation de douleurs, diminution de la mobilité et sensibilité) une infiltration ou une intervention chirurgicale est conseillée.

Source : Edition Atlas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Scroll to top