Technique du Crochetage

Non, ça n’est pas un boucher au travail : ) mais qu’est-ce donc cet étrange objet ?

Crochetage
Le crochetage

Définition

Le crochetage est une technique utilisée par différents thérapeutes, dont les physiothérapeutes, pour aider à relâcher de manière très précise les plans de glissement inter-tissulaires. L’épaisseur des doigts ne rend pas toujours évident l’accessibilité de la zone à traiter, c’est pourquoi l’aide aux crochets est idéal. Grâce aux différentes courbures et épaisseurs du crochet, le thérapeute peut ainsi effectuer un travail précis et rigoureux.

Principes

Il y en a trois:

1) Une excellente connaissance de l’anatomie palpatoire afin de savoir où se situe la perte de mobilité dans certains plans de glissement.

2) Des actes précis guidés par un ressenti et un toucher fin sous les doigts. 

3) Une vue globale de la pathologie. Libérer les tensions à distance puis se rapprocher de la zone principale de la lésion.

Description de la technique

Le physiothérapeute débute par un examen physique et palpatoire appliqué afin de déterminer où se trouve précisément le manque de mobilité. Le choix du crochet est alors arrêté en fonction de la région à traiter (épaisseur, courbure…). Dès lors, la technique est de créer une vague avec le tissu à l’aide du crochet et de sa main palpatrice. Le mouvement se fait lentement en recherchant une restriction de mobilité.

Cette manoeuvre consiste donc à libérer et décoller ces zones résistantes où il peut se produire cette perte ou restriction de mobilité.

Effets du crochetage

  • Mécanique: Destruction des adhérences et corpuscules fibreux.
  • Réflexe: Libération des tensions musculaires et régularisation des fuseaux musculaires par voie réflexe.
  • Trophique: Amélioration des échanges tissulaires et amélioration de la cicatrisation tissulaire.
  • Préventif dans les pathologies sportives: Récupération de l’efficacité des tissus lésés (propriocepteurs) et aider le travail sensitivo-moteur. 

Indications 

  • Dans un massage : Libérer les tensions dans un muscle difficilement accessible avec les doigts.
  • Dans l’harmonisation des chaînes musculaires: Libérer et casser les adhérences tissulaires.
  • En thérapie manuelle: Équilibration dans le milieu fascial proche de l’articulation lésée.
  • Dans le milieu sportif: Récupération plus rapide et globale pour retourner sur le terrain. Intérêt aussi préventif.

Contre-indications

Lors de poussées inflammatoires pour des pathologies rhumatismales; sur les tendons en cas de ténosynovites; lors de problèmes cutanés, brûlures, … ou lors de lésions tissulaires traumatiques récentes (contusion, entorse, claquage…).

Source

« Crochetage & Techniques tissulaires associées », Edition 2011, Jean-Yves VANDEWALLE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Scroll to top