L’entorse de cheville : l’importance d’une prise en charge adaptée !

L’entorse de la cheville est l’un des traumatismes articulaires les plus fréquents en médecine de premier recours, avec environ 50’000 cas par année en Suisse. En effet, les mécanismes de torsion sont divers, mais le plus fréquent reste celui de l’inversion : alors que le pied part vers l’intérieur, la cheville se tourne vers l’extérieur créant une torsion, et c’est l’entorse.

Conséquence : les ligaments se distendent ou, pire, se rompent.

L’entorse – mécanisme

Dans le cas de l’inversion, le ligament latéral, constitué de 3 faisceaux, est touché. 

Les Ligaments les plus touchés

Par conséquent, on classifie les entorses (cheville, genou, etc..) selon leur gravité et le type de blessure ligamentaire : – Stade I : entorse légère. Etirement simple des ligaments. – Stade II : entorse moyenne. Déchirure partielle des ligaments.– Stade III : entorse grave. Déchirure complète des ligaments.

Ainsi, les symptômes varient selon la gravité de l’entorse, mais elle se caractérise souvent par une cheville douloureuse, enflée, un appui sur le pied difficile, voire impossible, et un hématome dans le cas d’une déchirure partielle ou totale des ligaments. Une consultation médicale est préférable, afin d’exclure le risque de fracture dans un premier temps, puis d’évaluer l’étendue des lésions et de déterminer la gravité de l’entorse. Un diagnostic précis permettra une prise en charge et des soins adaptés pour éviter l’aggravation de la blessure et le risque de récidive. En effet, l’entorse de la cheville ne doit pas être prise à la légère. Mal soignée, elle peut entraîner une instabilité avec des entorses récurrentes.

Symptômes et diagnostic 

Prise en charge

La physiothérapie est l’outil principal de rééducation. Son rôle est primordial dans le traitement des entorses, car elle permet à la cheville de retrouver sa fonction, sa force et sa stabilité. De plus, l’atteinte des ligaments entraîne invariablement une atteinte de la proprioception, c’est à dire la capacité du corps à réagir aux modifications du sol et de l’environnement, qui doit être améliorée.  

La Clinique Du Coureur est un organisme de formation continue pour les professionnels de la santé qui est devenue une référence mondiale en prévention des blessures en course à pied. Les enseignants et physiothérapeutes de l’organisme ont développé un acronyme, en accord avec les avancées scientifiques, concernant le traitement des traumatismes musculosquelettiques dont l’entorse fait partie.

Le PEACE rassemble des pratiques thérapeutiques à utiliser à court terme. Le grade de l’entorse déterminera en partie le temps nécessaire à la reprise des activités. Au cours de cette rémission, les pratiques thérapeutiques LOVE sont à adopter. 

La Clinique du Coureur

Finalement, il est donc important de ne pas sous estimer la gravité d’une entorse de cheville ! Mal soignée, elle mène trop souvent à une instabilité chronique avec un risque de récidive élevé. N’hésitez pas à consulter un physiothérapeute afin qu’il puisse vous donner les bons conseils et mettre en place une prise en charge adaptée à chacun 🙂

Sources


https://www.planetesante.ch/Magazine/Sante-au-quotidien/Blessures/Cheville-et-si-c-etait-une-entorse

https://www.centrepiedgeneve.ch/entorse-de-cheville/https://lacliniqueducoureur.com/coureurs/blogue/archives/peace-love-nouvel-acronyme-de-traitement-des-lesions-traumatiques/

Anna Li-Marchetti & Chloé Robyr Physiothérapeutes chez Sphysical:

https://sphysical.ch/

sphysical.ch

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Scroll to top